Le Pôle Visuel

Publié le par Sab

Dû à sa déficience visuelle, notre prunelle est suivie par le pôle visuel d’un SAAAS (service d’aide à acquisition de l’autonomie) depuis ses six mois. Au départ il avait des séances hebdomadaires d’orthoptie à domicile. Ces séances continuent, tous les quinze jours environ. D’autres professionnels s’occupent de notre fils : une psychomotricienne (pour mieux appréhender son corps), une professeur en locomotion pour donner des conseils en déplacement.

Il a ainsi pu faire entre autre de l’éveil musical et de l’équithérapie cette année.

Avec l’entrée à l’école de notre fils en septembre les prises en charge vont varier selon les besoins de notre fils, peut-être de l’ergothérapie (pour acquérir une plus grande autonomie au niveau des gestes de la vie quotidienne). Les intervenants pourront éventuellement se rendre à l’école où est scolarisé notre fils, car elle n’est pas située loin du SAAAS. Une psychologue est également présente dans ce pôle visuel, pour l’enfant ou les parents. L’entourage peut également y apprendre le braille si besoin. On y trouve par ailleurs un service de transcription en braille.

Hier a eu lieu une journée « portes ouvertes » au SAAAS, l’occasion de (re)visiter les lieux, et de revoir les intervenants de l’année. Nous avons également pu y découvrir des chiens-guides.

Le Pôle Visuel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

natmum 07/07/2014 08:00

la prise en charge a l'air bien complète dans le coin .... j'espère que c'est le cas un peu partout en France .... en tout cas, merci pour toutes ces infos qui j'en suis sûre permettront à des parents un peu perdus de découvrir des moyens d'être aidés ... bisous au loulou ...

Sab 07/07/2014 08:21

Coucou Nat, en fait tout dépend des coins et effectivement ici on est bien desservis, par exemple dans la Somme il n'y a pas de SAAAS tel que celui-ci, dans l'Oise il est situé à Agnetz. Ces centres sont départementaux, et il y a beaucoup de demandes. Je crois qu'il y a plus d'une dizaine d'enfants en attente pour le SAAAS de Saint-Quentin...