Changement d'hôpital

Publié le par Sab

Le lendemain de la naissance de notre fils, nous avons eu un rendez-vous pour le mois suivant avec une spécialiste ophtalmologue reconnue dans le milieu médical. Par chance, celle-ci exerçait jusqu'à il y a peu à un peu plus d'une heure de route de la maison. Ainsi, nous avions des rendez-vous fréquents, sous anesthésie générale, mais en ambulatoire (entrée et sortie le même jour). Il a donc subi environ 9 ou 10 anesthésies générales, avec un séjour à l’hôpital pour retirer le cristallin de l’œil droit puis pour y poser un implant. Les dernières fois, nous n'avions donc pas à rester sur place, ce qui nous arrangeait bien.

Vers le moi de mai nous avons appris que la spécialiste quittait cet hôpital de "proximité" (pour nous en tout cas) pour exercer en tant que chef de service dans un grand hôpital parisien. Libre à nous de la suivre là-bas ou de continuer le suivi par chez nous, en sachant qu'elle n'avait toujours pas de remplaçant au moment où nous appelions. Nous avons donc décidé de la suivre dans cet hôpital parisien reconnu. Environ 2h / 2h30 de route, il nous faut donc désormais changer nos habitudes, partir beaucoup plutôt que prévu, et on nous demande de rester sur Paris la nuit suivant l'anesthésie, par précaution. 

Le prochain rendez-vous sous anesthésie se fera donc à Paris mi-octobre, avec un rendez-vous anesthésiste début octobre sur Paris, et nous allons rester en "maison familiale" dans cet hôpital. C'est un lieu réservé aux familles d'enfants malades, le temps de l'hospitalisation de l'enfant ou en post-opératoire comme pour notre prunelle. Bref, encore beaucoup de paperasse à régler, de rendez-vous à prendre, de coup de téléphone à passer... 

Heureusement notre prunelle garde toujours le sourire et est toujours en pleine forme, il n'y a pas de raison que cela change! 

 

Changement d'hôpital
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article